planes

08 janvier 2017

Epiphanie

« Térii ne cherchait point à dénombrer les saisons depuis lors écoulées; ni combien de fois on avait crié les adieux au soleil fécondateur. — Les hommes blêmes ont seuls cette manie de baroque de compter, avec grand soin, les années enfuies depuis leur naissance, et d'estimer, à chaque lune, ce qu'ils appellent "leur âge présent"! Autant mesurer des milliers de pas sur la peau changeante de la mer... Il suffit de sentir son corps agile, ses membres alertes, ses désirs nombreux, prompts et sûrs, sans s'inquiéter du ciel qui tourne et des lunes qui périssent. Ainsi Térii. »

Victor Segalen, Les Immémoriaux.

Posté par planes à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 janvier 2017

2017

Je sens que ça va être un bon millésime.

Passant, que l'année entière te soit douce et légère !

Posté par planes à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2016

Maintenant

« Il faut remettre une fois par an son avenir en jeu. »

Arthur Cravan

Posté par planes à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2016

Rire et chanson

Un des spectacles de Gad Elmaleh s'intitule L'autre, c'est moi ; voilà qui explique pourquoi il rigole continûment à ses propres blagues.

Posté par planes à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2016

Jars

J'aperçois en une de Télérama Adèle Haenel en smoking, avec ce titre : « Le cinéma blanc et masculin, j'en ai marre ».

La lumière des projecteurs éblouit, échauffe, mais ne hâle pas ; pauvre petite actrice, je te trouve bien blanche, et bien masculine.

Posté par planes à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

Avant terme

La beauté pour un homme, cela ne fait gagner que quinze jours, aurait dit Talleyrand. Mon fils a pris, dès sa naissance, trois semaines d'avance.

Posté par planes à 12:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 décembre 2015

Ego

Patrick Bruel reprenant le répertoire de Barbara : ma plus belle histoire d'amour, c'est moi.

Posté par planes à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]