J'ai découvert How I Met Your Mother des années après tout le monde, commençant la série alors qu'elle était déjà terminée. J'ai beaucoup aimé les premières saisons. Je ne sais plus si c'est la quatrième ou la cinquième que j'ai trouvée ratée, remplie de scènes irréelles, comme si les scénaristes, lassés de tourner en rond, n'avaient trouvé que cette facilité pour s'évader. Ils ont eu beau redresser la barre ensuite, cette tricherie faisait peser un lourd soupçon sur les raisons de cet entêtement à toujours repousser le dénouement de la série. Il faut de la virtuosité pour remettre deux cent sept fois fois à l'épisode suivant la réponse que le premier déjà pose. Il y a là quelque chose qui évoque les Mille et une nuits, mais qui l'évoque seulement. Les mobiles de cette narration toujours recommencée sont ici moins nobles, et peut-être inverses : il s'agit moins de gagner du temps que de consommer celui des spectateurs.